installation éléctrique

Il est judicieux d’être extrêmement vigilant lorsque l’on réalise une installation électrique. Pour cause, la manipulation de l’électricité doit respecter des normes et des règlements. La norme NF C 15-100 définit les installations électriques. Elle permet une grande sécurité des biens et des personnes.

Tout savoir sur les normes d’une installation électrique

Plus importante que toute autre installation, l’installation électrique requiert le savoir-faire et la maîtrise. Les normes de sécurité inhérentes à la pose des câbles électriques sont difficiles à comprendre pour les novices. C’est pourquoi ces travaux sont soumis à des règlements stricts. De plus, ils doivent être confiés à un professionnel agréé comme l’Airterm-hvac pour une sécurité maximale. Cette entreprise est spécialiste dans ce domaine.

Les réglementations et les normes d’une installation électrique protègent aussi bien l’installateur que les propriétaires. La norme commune pour toutes les installations électriques est la NF C 15-100. Elle prévoit la facilité d’utilisation, le confort et l’évolution des équipements électriques. Cette norme prend en compte les besoins du mode de vie moderne. Elle garantit une installation électrique appropriée que ce soit à la maison ou dans les bâtiments publics.

Cette norme définit la mise en place des différents accessoires comme les interrupteurs et les disjoncteurs.

Le matériel indispensable

Chaque installation électrique doit respecter les spécificités de la norme NF C 15-100. Elle doit afficher un tableau électrique avec des fusibles et un disjoncteur de coupe générale accessible. À cela s’ajoutent des dispositifs différentiels de 30 mA. La norme NF C 15-100 détermine un à un les accessoires obligatoires pour chaque circuit. Il y a, entre autres, le circuit prises, le circuit lumière ou encore le circuit chauffage.

Certains équipements varient en fonction de la puissance et du nombre des appareils. De nombreuses recommandations touchent un matériel spécifique. On doit apporter diverses améliorations aux appareillages ayant un système de fixation à griffes. Ce système est généralement interdit en construction neuve. Quant aux points d’éclairage, la norme précise le branchement des canalisations encastrées et noyées. La boîte de connexion doit ainsi s’équiper d’un socle DCL.

On peut aussi installer un éco-compteur. Celui-ci permet d’observer constamment la consommation électrique par poste.

Les autres règlements à retenir

Chaque accessoire qui compose l’installation électrique doit respecter des règlements spécifiques. L’installation devra suivre certaines précautions principales. En effet, on doit regrouper tous les réseaux de courants de l’installation dans une gaine électrique. Celle-ci est généralement de type « gaine technique logement » ou GTL. Dans certains cas, l’installation pourra demander la pose d’un parafoudre.

On doit impérativement relier toutes les prises de l’installation à la terre. Cela doit s’effectuer depuis des prises interconnectées. Cette précaution s’impose afin d’éviter les dégâts sur les équipements et les risques d’électrocution. Pour installer des radiateurs électriques, on doit prendre en compte la puissance des appareils. Cela permet de sélectionner la partie des conducteurs en cuivre.

On doit aussi fournir un schéma précis de l’installation. Par ailleurs, l’installation doit avoir un nombre exact de prises par pièce. Leur emplacement sera très précis dans les pièces à risque telles que la salle de bains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *