Pour l’esthétique ou pas pure fonctionnalité, l’agrandissement d’une maison est une alternative intéressante pour gagner de l’espace. En cas d’agrandissement de la famille, cela permet d’avoir un confort sans devoir changer de maison.

Les types d’agrandissement

Selon la distribution et la configuration de la maison, quelques options sont au choix pour agrandir la maison. Il y a ce qu’on appelle une extension latérale. Cela consiste à ajouter des pièces supplémentaires au rez-de-chaussée. C’est une solution plutôt adaptée pour une maison avec un jardin ou un espace supplémentaire. De plus, c’est un bon moyen de rajeunir une maison. Autrement dit, le résultat fait effet d’une maison contemporaine.

Outre cela, il y a l’extension par le toit. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une surélévation. Il va sans dire que c’est une option intéressante quand il n’y a plus d’espace en latéral. Néanmoins, la surélévation nécessite un état des lieux et des études préalables afin de déterminer si la fondation peut supporter un autre étage. Il est recommandé de faire appel à des professionnels sur vth-group.be

Par ailleurs, il y a ce qu’on appelle aménagement des combles. C’est l’option la plus simple à condition d’avoir des combles aménageables dès la construction. Dans ce cas, aucun travail n’est indispensable. Comme son nom l’indique, cela consiste à gagner en mètre carré dans la maison en arrangeant les combles.

Les étapes à suivre

L’extension d’une maison commence par un état des lieux. Autrement dit, déterminer quel type d’extension réaliser et combien de surface gagner. En outre, il faut déterminer le budget à allouer aux travaux. Ensuite, il faut consulter le Plan Local d’Urbanisme ou PLU de la commune. C’est une étape à ne surtout pas négliger bien avant même d’entamer les travaux.

L’étape suivante consiste à prendre contact avec les professionnels qui vont réaliser les travaux. Cela dit, demander un devis précis et établir un plan par la suite. En même temps, on peut déjà déposer les permis de construire ou la déclaration préalable en mairie. C’est là qu’on peut débuter le chantier. Après une signature du contrat bien évidemment. On peut aussi avoir le deadline des travaux. Une date qu’on doit communiquer à la mairie.

Précision sur les démarches administratives

Il importe de souligner qu’il est primordial de consulter le PLU. Cela détermine les droits en termes de constructibilité. A savoir les limites de propriétés, les couleurs et matériaux des façades à respecter dans la commune en question ou encore l’emprise au sol.

Outre cela, il ne faut pas oublier de se renseigner sur les réglementations thermiques en vigueur bien que moins contraignantes. En ce qui concerne le permis de construire, c’est indispensable seulement si l’agrandissement est supérieur à 20 m2. Il en est de même si après l’agrandissement, on a une surface habitable supérieure à 150 m2.

Dans tous les cas, il est fortement recommandé de faire appel à des professionnels. La majorité de ces entreprises de construction sont à l’affût des différents types de réglementation et les procédures administratives. Cela peut considérablement faciliter la tâche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *